Vaiven-Flamenco
 

 

ILS EN PARLENT...

 

Le Flamenco ne laisse personne indifférent.

Il nous touche au plus profond de notre être et suscite des émotions indescriptibles.

Voici le récit de ceux qui ont essayé de traduire leurs émotions en mots.

 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

 

IMAGE DE FLAMENCO

La nature est paisible, dans une lourde torpeur. Le soir est tombé mais la chaleur demeure.

Pas un souffle d'air… Seule une enveloppe de silence apaise le ciel et la terre.

Un grand feu de bois vibre dans cette obscurité, les flammes rougeoyantes ondulent.

Soudain une voix déchire ce silence, rugueuse, monocorde, telle du miel coulant sur de la rocaille. Un homme est assis, là, guitare dans les bras et les notes qui accompagnent son chant, sont de plus en plus fortes, saccadées, lancinantes.

C'est alors que, sortis de nulle part, un homme, une femme, se jettent dans une danse sauvage.

Un corps à corps puissant et sans merci. Les pas dans un rythme précis martèlent le sol, les épaules se frôlent, se provoquent, se menacent.

Les bras s'élèvent en arabesques inachevées et les doigts claquent.

Le rythme s'accélère, le souffle est court. Les jambes de la femme sont nues sous les nombreux volants de sa jupe qu'elle soulève par vagues frénétiques, comme si elle balayait le temps.

L'homme est là, puissant, dans sa rage virile, les reins cambrés, le port altier, le regard arrogant, invincible.

Ses pieds cognent le sol, encore et encore .

C'est entre vie et mort que se joue un combat sauvage, où l'instinct dans la sourde puissance libérée va puiser son énergie, sa rage de vaincre dans la force du désespoir.

Sol Edery

Elève des stages dispensés par Antonio Ruiz

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

 

Antonio,

merci à toi et à Lila pour la patience que vous avez eu et l'encouragement que vous nous avez donné toute l'année en enseignant vos cours de flamenco. La récompense de cet encouragement s'est révélée le dimanche 06 juin 2010 sur scène à Dreux.
Il suffit encore aujourd'hui d'écouter ce que le public a ressenti ce jour là. La musique, le chanteur, les couleurs et les chorégraphies les ont enthousiasmés. Tous ont été très surpris de cette représentation très variée et remplie de gaieté.
Le public est une chose importante, mais aussi les acteurs, "qui étaient nous toutes". La motivation pour chacune de nous a été au maximum jusqu'à la fin, aussi bien pour répéter la chorégraphie entre nous, que la confection et l'harmonisation des couleurs pour les costumes (mais aussi très fières de les porter).
Encore merci pour cette réalisation et aussi la chance et la confiance que vous nous avez données pour faire ce spectacle. Tout celà appelle le courage pour les jours à venir. Peut-être qu'un vrai groupe Flamenco Drouais est né au sein de l'association VAIVEN ?
Amitiés à tous les deux.
A bientôt,

Annick, élève des stages de Dreux

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Cette année encore, le dimanche 04 juin 2017, nous nous sommes retrouvés avec joie au repas spectacle, « Flamenco Sol y Palmas » avec paëlla et sangria, dans la salle JALLE du Cercle Laïque. Cent vingt couverts ont été servis sur des tables joliment décorées.
Quinze élèves, assistés par leurs professeurs et chorégraphes Antonio RUIZ et Lila ,nous ont emportés dans la chaleur et la lumière de la péninsule ibérique, l'Andalousie. Cette chaleur était accompagnée par la voix chaude du chanteur et guitariste Jésus CARCELLER, puis éclairée par la lumière du technicien Emmanuel GASNIER.

Nous pouvions encore redécouvrir toutes ces danses, qui même représentées par mauvais temps, nous apporte du soleil dans les cœurs. Sur scène, nous pouvions admirer dans un tourbillon endiablé la Danse Rituelle du Feu de Manuel de Falla, la Danse du Châle, l'Alégria qui porte bien son nom en nous imprégnant vraiment l'allégresse de l'Andalousie, la Sévillana danse populaire que nous voudrions propulser dans toutes les rues… toutes ces danses aussi jolies les unes que les autres, avec chacune la tenue vestimentaire appropriée.

Cette magnifique journée s'est déroulée dans la bonne humeur, grâce à tous ces bénévoles qui ont participé à la mise en place de la salle, à la réalisation du repas et ont aussi assuré le service avec beaucoup de dynamisme accompagné de sourire. Encore merci à eux.

Luis ALVAREZ Président de L'UPE (Union Pueblos d'España), remercie le Cercle Laïque pour le prêt des salles qui permet les répétions des cours ainsi que le spectacle.

Le groupe Flamenco Sol y Palmas tient à remercier très chaleureusement Liberto GIL pour sa contribution à la création du cours de flamenco à Dreux, car grâce à son insistance, ce cours a pu être réalisé.

Il tient aussi à remercier tout particulièrement Norbert JUSTES du Foyer de l'Amitié, pour son aide et son accompagnement pendant 8 ans. Il a toujours été présent pour la convivialité et l'aide entre le Foyer de l'Amitié et le cours de Flamenco.

Annick, élève des stages de Dreux

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _